La magie du Vol de nuit

Voler dans les airs la nuit c'est magiqueVoler dans les airs et une chance. Mais voler dans les airs la nuit, cela devient magique… Le décor n’est plus du tout le même. Les montagnes s’estompent, les villes et les lumières apparaissent pour donner place à un environnement que l’on ne reconnait plus du tout. Bien que cette activité ne soit pas soutenue par tous les aéroclubs (il faut pouvoir le pratiquer sur sa plateforme, je le conseille à tous les pilotes !

Comme beaucoup j’ai aussi lu « Vol de nuit » de Saint Exupéry, c’est même le seul auteur dont j’ai lu tous ses ouvrages. Bercé depuis la plus tendre enfance par cette passion qui anime tout pilote – Le plaisir de voler. Mais la nuit tout est différent. Nos repères changent, notre perception aussi. A part le moteur qui vrombit, tout semble silencieux et suspendu. Si il n’y avait pas les lumières des villes, on penserait que le monde sous nos pieds est endormi.

Au sol la lumière est notre allié, mais pas en vol

Au sol et pour la visite pré-vol de la machine, la lampe de poche et indispensable, mais une fois à bord et tout le matériel prêt il faut savoir rapidement éteindre et plonger ses yeux dans la pénombre. Pour cela on éclairera peu le cockpit. Au roulage, c’est différent, on s’accroche aux lumières du balisage de piste et à la trajectoire que nous offre notre petit phare vers l’avant.
Une fois décollé, la lumière n’est plus un allier mais un ennemi, rapidement nos yeux s’habituent à la pénombre et on commence à y voir bien mieux. Les étoiles apparaissent, la lune aussi (si on a la chance de voler avec une belle lune, puis on découvre un paysage somptueux, qui malgré la bonne connaissance des lieux nous apparaît comme inconnu et presque inquiétant.
Les perceptions ne sont plus les mêmes, un simple virage se négocie avec les instruments, les yeux sillonnant de l’horizon artificiel vers la bille et le conservateur de cap. Même si un regard extérieur est « par réflexe » lancé, il peut être trompeur.

En vol de nuit, les yeux se rattachent aux lumières de la ville

Le vol de nuit, l’environnement devient inconnu

Même si on ne voit pas bien sur cette image c’est bien ce décor qui nous apparaît en l’absence d’une pleine lune. C’est dans ces moments que je pense à Saint Exupéry, Guillaumet ou Mermoz, ou ces pionner de l’aviation qui savait voler la nuit avec des équipements rudimentaires et bien souvent en milieux hostile. Pour mon cas, le GPS est une bonne aide…

L’atterrissage de nuit

C’est bien beau de voler la nuit, me direz-vous, mais il y a un moment où il faut savoir redescendre… Redescendre, c’est bien le terme. Car on se sent d’autant plus suspendu et seul contemplant le monde comme on ne l’a jamais vu. Mais… L’atterrissage est une autre affaire au début. Ici l’expression « atterrir avec les fesses » prend tout son sens ! Les paramètres pour l’atterrissage doivent être bien maintenus, d’autant plus qu’en vol de jour. Les yeux font sans cesse des aller et retour entre le badin, l’assiette, le cap et l’extérieur, puis arrive la finale, moment plus délicat pour maintenir l’axe de la piste, le badin toujours dans un coin de l’œil, avec l’indication des PAPIS (système de visualisation d’approche) puis vient ensuite le moment crucial de l’arrondi. Juste avant la piste apparaît sous la lumière des phares de l’avion, mais cet instant est très court. Une fois l’arrondi effectué au jugé, on attend, cette phase parait interminable… Vient ensuite la dure réalité du retour au sol, qui peut être plus ou moins bien réussie… Pour illustrer mes propos rien de mieux qu’une vidéo que j’ai réalisé lors de mon apprentissage au vol de nuit.

Je vous conseille donc à tous de voler et prendre les commandes la nuit, les progres et le perfectionnement au pilotage n’est que meilleur.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou remarques, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Une réflexion au sujet de « La magie du Vol de nuit »

  1. c’est une sacrée vue, du noir avec de petits points de lumière…mais si on doit survoler la mer la nuit, ça me donne des angoisses. Mais j’avoue qu’en regardant la vidéo, ça me tente de réserver un vol la nuit :)

Les commentaires sont fermés.