Arbres et arbustes de ma collection de plantes

Buddleia x weyeriana Sungold

Voici la liste non-exhautive et qui sera mis à jour régulièrement sur ma « collection de plante« . Ceci est le premier volet ne concernant que les arbres et arbustes que je cultive. Je les cultivent en pleine terre ou en pot. Il s’agit d’arbres ou arbustes semés, bouturés ou achetés, dont j’essaie de les identifier, pour moi, et en vue d’échanges. Cette liste est mis à jour régulièrement.

il n’y a aucune prétention quand au mot collection, car il s’agit non pas de plantes de collection mais de plantes que j’apprècie, achète, bouture, multiplie ou tout simplement cultive dans mon jardin. Faisant partie de plusieurs groupes d’échanges de semences ou de plantes, vous pouvez me contacter pour échanger des semences ou végétaux, dans la mesure ou ce ne sont pas des variétés protégées par copyright (et oui même les plantes, mai bon vous pouvez venir me les chipper ou troquer par exemple…)

Il n’est pas toujours évident de « classer » les végétaux. J’ai donc choisi de les classer selon mon bon vouloir. Je n’ai malheureusement pas les noms de toutes les plantes et encore moins la science infuse, donc il se peut qu’il y ait des erreurs dans les noms des végétaux. Vous pouvez me laisser en commentaire les correctifs que je ne manquerai pas d’apporter.

Nomenclature: Vous verrez à coté des noms des plantes certains signes. Il s’agit de précision quand au nom ou origine des plantes, je mets ici l’index de ces signes pour information.
© : Il s’agit de plante breveté, je les multiplie uniquement pour mon jardin perso, et je ne les échanges pas.
(?) : Je ne suis pas certain du nom de la plante, selon mes recherches ou ce que j’ai entendu dire, je les nomment comme cela, mais si vous avez plus de précision à me donner en commentaire, je suis preneur.
(P) : Variété dite population, ce sont des variété que je peut multiplier, proposer à l’échange, ou tout simplement donner à qui veut bien les cultiver.
(M) : Variété Méllifère. Ce sont des plantes qui attirent essentiellement les abeilles, mais aussi tout autre sorte d’insectes pollinisateurs, articulièrement intéressant pour le jardin.

Les Arbres et arbustes d’ornement

Il y a encore quelques années je n’apportais pas d’importance dans la culture de plantes d’ornement, mais avec les années c’est devenu l’essentiel de ma collection. J’adore toutes les plantes, d’autant plus les fleurs, plantes mélifères ou plantes à parfums.
Les plantes d’ornement sont bien souvent très facile à multiplier, par bouturage, marcottage ou par semis, et sont très facile à cultiver. Voici donc l’essentiel de ma collection d’ornement.

Les rosiers

De la famille des rosacés, le rosier est incontournable au jardin. Qu’il soit parfumé ou pour la beauté de ses fleurs, le panel de rosier disponible est tel qu’il trouve toujours sa place au jardin. Le rosier est parmis le plus facile à bouturer (presque comme de la ronce). J’ai même commencé à réussir mes boutures avec des rosiers, donc c’est normal que je commence par cette famille. Je continu à grossir ma collection de rosier en bouturant tous les rosiers que je croise sur mon chemin. Du coup je me retrouve avec de nombreux rosiers donc je ne connait pas le nom et qui ne figurent pas encore dans cette liste. Si il vous manque une branche à voter rosier, désolé, c’était moi…

Rosier Grand Huit©

Rosier Grand Huit

Rosier grand huit

C’est le tout premier rosier que l’on m’a offert, avec de grande fleurs rouge foncées veloutées, le rosier grand huit est grimpant et possède un parfum exceptionnel. Très parfumé, puissant avec des notes fruitées de mûres et de framboise. Ce rosier est très résistant au maladies et ses fleurs sont remontantes, ce qui permet en l’arrosant d’avoir des fleurs pratiquement toute l’année. Il demande un peu de taille de bois mort et j’ai remarqué qu’il n’aime pas bien de vent (enfin le mistral). Son feuillage est vert vif un peu foncé qui devient presque rouge en hiver et sur les jeunes feuilles. Pas si facile à bouturer (enfn j’en ai pas loin de 5 spécimens).

 

Rosier Abraham Darby©

Rosier Abraham Darby

Rosier Abraham Darby

Il s’agit là aussi d’un rosier que j’ai acheté. Ce rosier de type anglais à fleur très double est magnifique. Le rosier Abraham Darby est aussi un rosier remontant, très parfumé aux notes de rose-abricot. Sa floraison exceptionnelle donne des fleurs très doubles très fournis qui passe d’une colerette rose pâle pour aller en dégradé jusqu’à du orange au centre. Du bouton à la fleur finale, c’est un vrai enchantement. Ses feuilles sont larges, d’un vert un peu foncé. C’est un rosier que je recommande car sa fleur est magnifique et son parfum exquis. Il est assez résisant aux maladies, je le cultive actuellement dans un gros pot et il se porte à merveille.

 

Rosier Pierre de Ronsard©

Le rosier Pierre de Ronsard est un rosier grimpant, rosier ancien avec une magnifique fleur rose très double. La fleur très double et d’un rose clair au centre et blanche sur le pourtour, une merveille. Ce rosier est un rosier remontant, à cultiver pour la beauté de sa rose. Il n’est pas très parfumé, voir pas du tout et c’est là son seul problème car la rose est telllement belle que l’on attendrait vraiment un parfum à la hauteur de sa beauté. Il est très résistant aux maladies et ne demande pas beaucoup d’entretient. Ce rosier m’a été offert, mais je l’ai multiplié pour mon usage personnel et il est assez facile à multiplier par bouturage. Le plan a une bonne vigueur ce qui fait qu’en 2 ou 3 ans vous obtenez un très beau rosier de 2 mètres environ.

Rosier knock-out rose simple (?)

Rosier Knock out rose simple

Rosier Knock-out rose simple

Il se peut qu’il s’agisse de cette variété sans en être vraiment sûr. J’ai récupéré ce rosier en le bouturant. J’ai effectué depuis plusieurs boutures pour le multiplier. le bouturage est relativement facile. Un rosier buissonnant composé de rose simple de couleur rose, qui fleurit bien pendant l’été. Ses fleurs sont remontantes, mais bien moins florifère que les autres rosiers ci-dessus. Feuillage plutôt clair. La rose se tient bien dans le temps se qui prolonge la floraison d’une seule fleur.

 

 

Rosier « Abuelita » (?)

Rosier dit 'abuelita'J’ai moi-même nommé ce rosier « Abuelita », non pas parce que c’est un rosier que j’ai créé, mais tout simplement car c’est un rosier que j’ai bouturé dans le jardin d’Abuelita, du coup je l’appelle toujours par ce nom. Il pourrait en fait s’agir d’un Rosier alba caninae mais sans certitude. Une sorte de rosier sauvage un peu amélioré de couleur blanc pur. C’est un rosier buissonnant très facile à bouturer. Je collectionne beaucoup de plante à floraison blanche, dont ce rosier dans l’espoir de faire une allée complète de floraison blanche tout au long de l’année. Ce rosier sera parfait. Je le cultive actuellement exlusivement en conténair.

Rosier Queen Elisabeth

C’est selon mon père le plus beau des rosiers. Sûrement parcequ’ils sont très beaux chez lui. Le rosier Queen Elisabeth est un rosier remontant aux roses doubles de couleur rose carminé, très florifère. Selon les textes des pépinièristes, j’ai pu lire que ce sont des rosier de 1,5 m de hauteur, il font près de 3 à 4 mètres chez mon père. Les roses se situent au bout de longues tiges, ce qui en fait des roses parfaites pour les bouquets. Le plan est très vigoureux, plutôt facile à bouturer.

Les arbres et arbustes à fleur

J’intègre arbres et arbustes à fleur dans la même partie, car j’utilise beaucoup d’arbres pour leurs fleurs. Souvent tenus taillés, j’exploite autant les arbustes bien fournis que les arbres bien taillés. J’obtiens ainsi des arbres pas trop haut et bien fournis de fleurs au moment de leur floraison. Je cultive essentiellement des arbres et arbustes mellifères.

Oranger du mexique (M)
Choisya ternata

Oranger du mexique

Oranger du mexique en fleur (automne)

C’est un arbuste au port buissonnant à feuillage persistant. Cet arbuste est très intéressant pour son aspect décoratif, avec son feuillage clair persistant et luisant qui égaye bien le jardin. Mais aussi pour son parfum. Sa floraison est longue et son parfum délicat de fleur d’oranger embaume parfaitement un coin de jardin. C’est un arbuste de la famille des Rutaceae. Il peut s’utiliser en isolé, en massif ou encore dans des haies taillées, mais personnellement j’apprécie son coté où il pousse en tout sens. Cet arbuste est relativement facile à bouturer, c’est vers la fin du mois d’aout, début septembre que j’ai observé qu’il est le plus facile à bouturer (prévoir de mettre la jeune bouture en serre froide). Arbuste particulièrement intéressaant car très mellifère.

Robinier faux-acacia, Acacia (M)(P)
Robinia pseudoacacia

Robinier faux acacia - robinia pseudoacacia

Robinier Faux-Acacia

Cet acacia ou plutôt Robinier faux-acacia est considéré comme une espèce invasive. Je n’étais pas vraiment ravi quand il est apparut tout seul dans mon jardin. il faut dire qu’il y en a planté un peu partout autour de chez moi. Il s’y plaisait bien, et j’ai maintenant 3 robiniers faux-acacias chez moi. C’est un arbre à floraison particulièrement spectaculaire et au parfum unique ! Ces feuilles font penser à une légumineuse, ce qui est tout naturel car il est issu de la famille des fabiacés (légumineuses de la sous-famille des Viciaceae).
Je tiens cet arbre particulièrement taillé, pour ne pas qu’il monte trop haut, et profiter pleinement de sa floraison dont j’adore son parfum. je le taille vers le mois d’octobre novembre. Cet arbuste ne demande aucun entretient particulier hormis la taille. Il produit des fruits en gousses faisant penser à des haricots. Je n’ai pas encore essayé de le semer, mais je testerai au printemps pour avoir quelques spécimens en pot.

Buddleia / Buddleja ou Arbre à papillons (M)

Le buddleia ou Arbre à papillon est un arbuste à feuillage caduque ou semis-caduque selon le climat où il est planté. Son feuillage vert grisonnant en fait un arbuste très intéressant, mais sa durée de vie n’est pas très longue car son  record de longévité est de 37 ans. Arbuste à floraison longue durant tout l’été et automne et aux couleurs variées. Arbuste très mellifère ! Le buddleia est considéré comme arbustre très résistant, il résiste bien à la sécheresse, mais il est intérressant de l’irriguer en pleine chaleur ou sécheresse pour qu’il continu à produire des fleurs. Il peut résister à des températures négatives allant jusq’à -15°c.

Buddleia de David Arbre à papillons violet (M)(P)
Buddleja davidii
Buddleia de David - buddleja commun

Buddleia de David

Le plus commun et le plus connu des arbres à papillon, le buddleia de David est particulièrement reconnaissable à sa couleur violet et sa floraison prolongée de fleurs en grappes, remplie de papillons, abeilles et autre insectes pollinisateurs. Ce Buddleia est relativement facile à bouturer et j’ai remarqué qu’il était plus facile de le bouturer directement en pleine terre à l’emplacement où on le souhaite. J’ai réalisé des boutures à l’automne, au printemps et même en plein été ! Arbuste très résistant, que l’on peut tailler à l’hiver pour favoriser de nouvelles branches plus vigoureuses. Il peut se tailler pour donner une forme ou se rabattre en hiver en laissant une quarantaine de centimètres de branches pour l’aider à repartir. Vous pouvez aussi facilement marcotter des branches du bas.

Buddleia SungoldArbre à papillons jaune (M)
Buddleja x weyeriana
Buddleia x weyeriana Sungold

Buddleia Sungold

J’aimais déjà beaucoup les buddleïas, le jour où je me suis rendu compte qu’il existait plusieurs couleurs pour l’arbre à papillon, je me suis lancé dans l’idée d’en obtenir un maximum de variétés. Le premier Buddleia sungold que j’ai eu, on me l’a offert. Je l’ai depuis largement bouturé et multiplié pour mon jardin ou pour des amis. Il est plus facile à bouturer que le buddleia de David. Ses grappes de fleurs jaune vif puis orangé sont présentes de l’été jusqu’à une bonne partie de l’automne et l’hiver. Il est bien moins parfumé que la variété du dessus, mais attire lui aussi beaucoup d’abeilles et d’insectes. Je l’ai en pleine terre isolé dans mon jardin pour profiter de son expension « en tout sens ».

Buddleia Marbled WhiteArbre à papillon blanc (M)
Buddleja davidii ‘Marbled White’

Une autre variété d’arbre à papillon, le buddleia marbled white est un buddleia blanc composé de belles grappes de fleurs blanches. J’ai pas mal essayé de bouturer ce buddleia avant d’arriver réellement à obtenir un bon racinage. visiblement il se bouture en automne (sûrement au printemps aussi) en tout cas lorsqu’il ne fait pas trop chaud, mais après la floraison. Buddleia pour l’instant uniquement planté en container, je n’ai pas pu profiter réellement de sa floraison, ce qu’il fait que je n’ai pas encore de photo. Cela devrait arriver à l’été prochain.

Abutillon ou Erable d’appartement

L’abutilon est un genre botanique qui est originaire de climat tropical humide, de la famille des malvacés. Vous l’aurez compris, j’aurai pu classer cet arbuste dans les « plantes  frileuses » ou « plantes d’intérieur » d’aillleurs il s’appelle aussi érable d’appartement. Cependant ce ne sont pas des plantes d’intérieur en tant que tel, elle se plaisent très mal dans nos intérieurs surchauffés et sec en hiver. Les abutilons préfèrent des climats doux voir chaud et surtout plutôt humide. Il n’aiment pas le vent (encore moins le mistral fort). Il y a quantité de variété d’abutilons, j’en ai eu plusieurs variétés différentes que j’ai fini par perdre au fur et à mesure des années, essentiellement à cause du froid de l’hiver. il se plaira en serre pas trop froide et tenu hors gel, même si certains sont donnés pour des températures négatives (jusqu’à -8°c pour certains, il faudra favoriser des sols legers et surtout bien drainés.

Lanterne chinoise ou
Abutilon
Megapotamicum (P)
Abutilon Megapotamicum

Abutilon Megapotamicum

Magnifique arbuste souvent décrit comme arbuste grimpant, alors qu’il ne l’est pas en tant que tel. On peut éventuellement le faire grimper à condition d’attacher ou aider les branches sur un support. On peut ausssi le tenir taillé pour une floraison et un port plus compact. Ces feuilles sont dentellés, vertes et légérement poilues, il produit des fleurs magnifiques en forme de cage, un calice rouge pourpré aux pétales jaunes clair d’où émerge un bouquet d’étamines violet foncé. Le port des fleurs sont retombant, mais il permet gràce à ces différentes couleurs de trancher réllement dans un massif. Je le cultive en pot pour l’instant, mais une fois multiplié j’ai le projet d’en cultiver en pleine terre, terre plutôt drainante et exposé plein sud à l’abris du vent. Sa floraison est très longue, il peut fleurir quasiment toute l’année.

Abutilon Orange Bell

Je ne suis pas sûr du nom que j’avance. J’ai un amis qui possède un abutilon qui fleuri avec de belle clochette orange. Je précise que cet abutilon est en pleine terre depuis plusieurs années, dans le sud de la France, près de Cavaillon. Après plusieurs tentatives infructueuses, j’ai fini par bouturer cet abutilon que j’avais eu dans le passé. Actuellement cet abutilon est en plein racinage, je n’ai que 3 boutures qui semblent plutôt bien parties. Je n’ai donc pour l’instant pas de photo de sa floraison, cela forme plus une clochette d’un orange vif veiné d’orange un peu plus foncé. Il fleurit lui aussi quasiment toute l’année si il est bien arrosé.

Laurier à feuilles (P)
Photinia Fraseri

Laurier à feuilles Photinia

Laurier à feuilles Photinia

Cet arbuste peut à priori présenter aucun intérêt à sa culture. Et pourtant, c’est un très bon arbuste de haies. Il possède de grandes feuilles persistantes vertes foncées luisantes qui deviennent rouge lors de leur nouvelle pousse et parfois en automne sous l’effet du froid. Le photinia est un arbuste très résistant, il pousse très vite et peut aisément se taillé en carré ou en topiaire. Selon mon prochain terrain, j’ai le projet de réaliser une grande haie  composée de plusieurs essences différentes dont le photinia, je n’ai pour l’instant pas encore essayé de le bouturer.

 

 

Abelia (M)(P)
Abelia x grandiflora

Abelia x grandiflora

Abelia grandiflora avec ses sépales en place

L’abelia est un arbuste persistant très intéressant pour sa floraison. Il fleurit de juin à septembre, voir même jusqu’en fin octobre, couvert d’une multitude de petites fleurs blanches tubulaires légérement parfumées. L’abélia est un arbuste mellifère, très apprécié des abeilles et abeilles sauvages notamment. La particularité de cet arbuste est que les sépales roses restent en place après la floraison, et ses feuilles virent au rouge pourpré en automne. J’aime beaucoup cet arbuste, qui s’intégrera parfaitement dans des haies composites ou dans des massifs groupés.

Parfum subtil mais très appréciable en fin de journée notamment.

Teucrium Fruticans (P)

Teucrium fruticans

Teucrium fruticans

C’est un petit arbuste touffu aux feuilles persistantes ovales qui se couvrent d’un duvet blanc assez décoratif. Le Teucrium vous le connaissez car on le retrouve sur les terre-pleins, sur les rond points ou en bordure de parcs. C’est d’ailleurs près de l’école de ma fille que j’ai réalisé les premières boutures, pour le multiplier plusieurs fois par la suite. Il se bouture très  facilement à partir d’aôut jusqu’aux gelées (je coupe une branche d’une dizaine de centimètres, je le mets en terre et c’est tout !). Il se couvre de petites fleurs bleues au printemps et parfois à l’automne, fleurs qui peuvent faire penser à de petites orchidées. Il est très bien en isolé ou en massif, il peut être taillé sévère en topiaire ou en carré.

Coronilla glauca (P)

Coronilla Glauca

Coronilla Glauca

Encore une plante surprenante dans un jardin que la Coronilla glauca. Cette plante qui forme un petit arbuste aux feuilles de légumineuse et qui fleurit abondamment au printemps est une incontournable au jardin. Je l’ai aussi bouturé sur les « terres de la Mairie ». on la retrouve de plus en plus en bordure de rond point. La coronille est une plante issue du bassin Méditerrannéen, c’est pour cela qu’elle se plait si bien dans les jardin du sud de la France. Les fleurs sont jaunes vif en ombelle sur des pédoncules plus longs que les feuilles. La floraison est éclatante et d’un beau jaune citron, elle fleurit beaucoup à partir du mois de mars, puis ensuite de moins en moins abondamment jusqu’en été. C’est une très belle plante en massif avec une floraison de printemps, elle a tendance à se ressemer très facilement. On peut la rabattre un peu, mais elle ne dépasse guère 1m à 1,5m.

Olivier (P)
Olea europaea

Olivier , Olea europaea

Olivier , Olea europaea

Et oui l’olivier rentre bien dans cette catégorie puisqu’il s’agit d’un arbre. J’aurai aussi pu le mettre dans les arbres fruitiers, mais dans le sud de la France, cet arbre est plutôt devenu un arbre d’ornement q’un arbre fruitier à proprement dit. Je n’aurai nul besoin de décrire ou de vous donner les intérêt de cet arbre. il est ornemental et fruitier en même temps. Mon arbre est encore jeune puisqu’il a moins de 10 ans, il produit chaque années de plus en plus d’olives. Il ne demande quasiment aucun entretien, je lui apporte du paillage sous forme de BRF ou de paille de tonte, et je le taille chaque année entre février et mars.

 

Arbre de judée (P)
Cercis siliquastrum

L’arbre de judée est aussi un arbre remarquable dans les jardin. J’ai longtemps conservé mon arbre de judée en pot avant de me résoudre à le planter en pleine terre. C’est un arbre qui se plait bien en région méditerrannéenne et qui me rappelle mon enfance. J’ai toujours aimé ce moment de l’année où les arbres de judée sont en fleurs car ça y est le printemps est bien là et l’été arrive. C’est un arbre au feuillage caduc, feuilles rondes et avec la face supèrieure vert pâle. Ses fleurs forment des grappes d’un rose vif qui apparaissent avant les feuilles et qui peuvent même apparaitre sur le tronc. Je le tiens taillé juste à hauteur de grillage afin de profiter pleinement de sa floraison. Très rustique et bien résistant à la chaleur, il ne demande aucune attention particulière. J’utilise ces rameaux comme BRF.

Lilas (P)
Syringa Vulgaris

Le lilas je l’ai toujours planté, toujours cultivé et toujours senti !
« Le lilas fait le printemps ». Il y a beaucoup d’expression de jardinier en rapport avec le lilas. Déjà car le lilas a toujours eu sa place dans les jardins, et il y a beaucoup de plantes potagères comme les patates, qui se plante une fois que le lilas fleurit. Pourquoi ? Car si le lilas fleurit, c’est que le printemps est bien intallé. Les gelées ne sont plus à craindre. Une floraison composée de grappes de fleurs rose (pour le mien) mais il existe énormément de couleurs différentes allant du blanc, rose, violet,… Bref le lilas est indispensable au jardin.

Seringat ou Jasmin des poètes (P)
Seringat Philadelphus coronarius

Je suis litteralement tombé amoureux des seringats Philadelphus. Je les aime tous ! Si je pouvais, je les achéterai tous (ou du moins tenterai de tous les bouturer). cependant c’est un arbuste magnifique que l’on ne voit plus tant que ça dans les jardins. On les retrouve dans les jardins de nos grand-mères ou dans les jardins anciens.c’est d’ailleurs là que j’ai récupéré mes premières repousses. J’ai bien essayé de le bouturer, mais il s’étalle avec plein de repousse comme si il drageonnait, et c’est de ce fait plus simple de le multiplier. Je le cultive en pot actuellement, j’en ai 2 de 2 provenances de jardin différents, mais il semble que se soit les mêmes… J’attend avec impatience le printemps pour voir leur floraison et pourvoir mieux les identifier. On remarquera au passage qu’ils content parmi la famille des hydrangéacés, plantes que l’on retrouvera plus loin dans les « plantes à sols acides« . Mais le seringat, lui, se plait bien aussi en sol neutre à calcaire.

Arbre à perruques (P)
Cotinus Coggygria

Cotinus - arbre à perruque

Cotinus à l’automne

J’ai récupéré mon premier cotinus en forêt. Lors d’une ballade près d’un cour d’eau, il poussait plein de cotinus à environ 3 à 4 mètres près du ruisseau. Le cotinus ou arbre à perruques est très intéressant pour sa floraison et sa couleur changeante passant du vert au rouge vif à l’automne. Sa floraison exubérante formé de petites fleurs regroupées en panicule terminale d’une dizine de centimètres, d’où son nom d’arbre à perruque. floraison de mai à septembre. A l’automne, les feuilles changent de couleur pour passer à un violet foncé ou rouge pourpre selon les variétés.

Les arbres fuitiers

Insdispensables également au jardin, les arbres fruitiers contribuent au bon équilibre d’un jardin. ils attirent abeilles, insectes, vous font profiter de leur floraison et en plus vous donnent des fruits ! Mais ce n’est pas tout, les fruitiers intégrés au jardin potager permettent gràce à leur profondes racines de faire remonter à la surface des éléments nutritifs essentiels pour le reste de vos plantes. De plus, et c’est essentiel dans ma région du sud de la France, ils procurent de l’ombre permettant de conserver un sol frais en été. Ils sont donc indispensables dans nos jardins et nos potagers.

Le figuier (P)
Ficus Carica

Figuier, ficus carica

Figuier

Dans le sud de la France, le figuier est un arbre fruitier essentiel. Il supporte très bien les grosses chaleurs, la sécheresse et est très adapté à nos sols calcaires. J’ai toujours en tête que le figuier peut pousser entre 2 pierres ou à l’aplomb d’un mur de pierre. Il ne lui faut pas beaucoup pour pousser et selon la variété, le fruit, la figue peut être sucrée et délicieuse. Mon figuier est issu d’une bouture, très facile à réaliser avec cet arbre. C’est à cette époque (voir photo ci-contre) que je le trouve le plus facinant.
Au passage, vous noterez la famille du figuier Ficus, qui permet de comprendre l’origine de cet arbre fruitier. Il existe de nombreuses variétés avec des figues allant du jaune clair, vert, orange ou violet. Le mien donne des figues violettes très sucrées, très commun dans le sud de la France.

Bananier (P)
Musa Basjoo

Bananier, musa basjoo

Bananier

Il est vrai que la notion « d’arbre » et discutable ainsi que la notion de « fruitier ». Je n’ai bien sûr encore jamais ramassé de bananes, mais je ne désespère pas… Bien que ces bananes dites à fibres ne soit pas comestible. Il s’agit ici bien évidemment du Musa Basjoo, qui est un bananier très rustique appelé bananier du Japon mais qui est en fait originaire de Chine. Cela fait plus de 3 ans qu’il prospère dans mon jardin. J’ai tout essayé, de le couvrir l’hiver, de le pailler en le recouvrant totalement de paille avec du grillage tout autour, ou en ne le protégeant pas du tout. Je dirai que le résultat est sensiblement le même. Il est exposé plein sud contre un mur. Il souffre cependant un peu des fortes chaleurs ou fortes sécheresse et ne pousse, de fait peut être pas comme il devrait.

Framboisier (P)
Rubus idaeus

Framboisier

Framboisier avec ses premières framboises

Un parfait fruitier dit à petit fruit pour les enfants. Il est vrai que je n’en mange plus beaucoup depuis que ma fille a l’âge d’aller les ramasser au jardin. Le framboisier c’est magique. Peu d’entretien, peu d’apport et une récolte abondante chaque année. J’utilise des framboisiers dit sauvages car je trouve trop chers ceux vendus en pépinières, et cela est bien suffisant. Je les tailles chaque années en les rabatants jusqu’au sol surtout les tiges qui ont déjà fructifier, et ils repoussent de façon très dense dès le printemps. Je n’apporte qu’un peu de fumier, du BRF en grande quantité et je les couvre de feuilles sèches à l’automne. Je les arrose abondamment au printemps et en été si il fait trop sec.

Groseiller à maquereaux
Ribes grossularia

Groseiller à Maquereau

Groseiller à Maquereau

Je ne suis pas un fan de ce fruit, il m’a été échangé lors d’un troc de plante. Je le cultive pour l’instant en pot. L’origine du mot « maquereau » veint du fait qu’il était souvent préparé en cuisine avec le poisson « le maquereau ». En pot tout de même et alors qu’il ne dépasse pas 15 centimètres, il m’a donné 4 petits fruits rouges l’été dernier. Il trouvera donc bien sa place dans mon jardin pour une récolte plus abondante. De culture très rustique, il est préférable de le planter en soleil ou mi-ombre et à l’abris du vent fort dans le sud de la france (ce qui n’est pas franchement mon cas).

 

Arbres fruitiers à noyaux

Les arbres fruitiers à noyaux sont très faciles à semer. En effet la particularité des arbres fruitiers à noyaux comme le pêcher, le prunier,… C’est qu’au semis il conserve l’ensemble de son génome. Si vous semez un fruitier à noyau, vous obtiendrez comme arbre exactement l’identique que celui où vous avez récolté votre fruit. Pour le semis d’un arbre fruitier à noyau, rien de plus simple. Ces arbres ont besoin d’une période d’hivernage pour lever. Vous avez donc 2 possibilités, soit vous semez en pot ou directement en pleine terre votre fruitier à l’automne, il devrait lever au début du printemps. Soit vous disposer votre noyau au congélateur 24 à 48h puis vous le semez ensuite en pot ou directement en pleine terre. Dans les 2 cas vous pouvez utiliser un mélange de tourbe blonde ou brune avec un peu de sable.

Néflier du Japon
Eriobotrya japonica

Néflier du japon

Néflier du japon

A ne pas confondre avec le Néflier commun (Mespilus germanica L.). Le néflier du Japon produit des fruits jaune ou bibasse, qui pousse dans des régions chaudes. En effet ce néflier a la particularité de fleurir en automne ou au début de l’hiver, ce qu’il fait qu’il ne peut pousser et surtout fructifier que dans des régions au climat doux. C’est un arbre qui peut atteindre 4 à 6 mètres de haut, dont le fruit n’est pas exceptionnel d’un point de vu gustatif, un peu acidulé et sucré. il est très facile à semer, il faut cependant le semer à l’automne ou début de printemps, si vous choisissez à l’automne, il est préférable de le faire lever dans une serre froide. Il est facilement reconnaissable par sa feuille verte foncée nervurée et luisante.

Pêcher
Prunus Persica vulgaris

Pêcher

Pêcher

Le pêcher est un arbre fruitier à feillage caduc, qui pousse très facilement en région chaude. Il est très facile à semer, et à entretenir et les récoltes peuvent devenir abondantes au fil des années. J’ai semé plusieurs variété de pêches, des pêchers plutôt commun et des pêchers de vigne, qui fleurit plus tard et évite donc la perte de la récolte, bien que les fruits soient bien plus petits que la pêche classique.

Les feuilles du pêcher ont tendance à devenir rouge en automne, ce qui en fait un arbre fruitier très ornemental en cette saison (voir photo ci-contre).

On apportera une attention particulière dans la taille pour favoriser la fructification.

Arbres fruitiers à pépins

Lors d’un semis d’un arbre fruitier à pépins, il se produit l’inverse, puisqu’il y a eu brassage génétique lors de la pollinisation de la fleur. Il y a donc de forte chance pour que seulement une partie de bagage génétique de l’arbre sur lequel il a poussé se transmette au fruit.

Tout d’abord petite réflexion. voici un texte « piqué » sur Internet, mais que j’avais déjà lu dans un ouvrage de Claude et Lidya Bourguigon et qui m’avait fait réfléchir:

« Les efforts de nos ancêtres ont permis d’obtenir puis de recenser des milliers de variétés : 15000 pommes, 9000 poires, 4000 pêches, 2500 cerises, 2000 pruniers, 1500 figues… En 1933, les pépinières Craux & Fils (Seine) exposent plus de 600 variétés à l’exposition des fruits primés de Paris. Or, l’année précédente, en 1932, afin de protéger la qualité et interdire à la vente les produits douteux, le Ministère de l’Agriculture promulgue par décret le « catalogue officiel » des espèces et variétés, liste limitative des espèces et variétés éprouvées pouvant être commercialisées. Abusivement appliqué aux arbres fruitiers dans les années 1950, les pépiniéristes n’ont plus le droit de vendre les variétés des terroirs, même les plus belles, les plus résistantes, les plus performantes : ne restent autorisées, par exemple en catégorie 1, que quelques dizaines de pommes presque toutes américaines donc inadaptées aux nuisances et maladies européennes… » (source: www.loire-baratte.com)

Ce fut la mort de la biodiversité de nos jardins. Il est possible de retrouver et de re-cultiver cette biodiversité en semant des varités et en croisant différentes variétés entre elles. Même si ce « patrimoine génétique végétal » est perdu à jamais… Et qu’il est possible actuellement d’acheter en magasin seulement 3 à 5 variétés de pomme…

Le pommier
Malus domestica

J’ai semé mes premiers pommier en 2009, pour faire un test et quasiement tous les pépins ont levés. J’ai actuellement 3 arbres en pleine terre, que j’ai taillé en chandelier pour 2 d’entre eux, et un autre sans modèle précis. J’attend avec impatience leur première floraison et voir enfin quel type de pomme ils préparent. Ce sont des arbres fruitiers particulièrement intéressant à mettre dans le jardin potager ou en bordure de potager. Ils porfitent des apports de compost faits au potager et permettent d’aller chercher les éléments nutritifs en porfondeur pour le reste du potager. La floraison du pommier est elle aussi un enchantement au printemps.

Poirier
Pyrus communis

 

 Arbustes et plantes de sol acide cutivés en terre de bruyère

Camélia
Camellia rusticana ‘Botanyuki’

Camélia a fleur blanche

Camellia rusticana ‘Botanyuki’

Le camélia est aussi un incontournable des arbustes à fleur et feuillage persistant vert vif.. Déjà car il fleurit plutôt en hiver, en fin d’hiver pour le mien et cela fait un bien fou d’avoir des fleurs au sortir de l’hiver. Il est cultivé en pot, sa culture n’est pas compliqué mais il faut respecter un sol acide (terre de bruyère) plutôt frais et à surveiller en plein été pour que la motte ne sèche pas. Il n’aime pas particulièrement le vent, et se cultive en mi-ombre. Le mien est dans un espace plutôt protégé où il n’a du soleil direct que le matin. Sa superbe fleur blanche légèrement parfumé est un délice ! Il se taille pour un éclaircissage au printemps après la floraison. Il faut le rempoter lorsque les feuille commence à jaunir légèrement avec un bon apport de compost ou de sang séché. Je le conseille particulièrement. Je n’ai pas encore essayé de le bouturer.

Azalée du japon
Azalea Japonica « Hino Crimson »

Azalée du japon hino Crimson

Azalée du Japon « Hino Crimson »

L’azalée du Japon est un arbuste fascinant. Son feuillage persistant et sa floraison abondante et magnifique en fait une superbe plante à avoir sur sa terrasse. Sa culture peut paraitre difficile, mais il n’en est rien. Il faut simplement bien le planter dans une terre acide (terre de bruyère) avec un mélange de compost, il préfère d’ailleurs le compost en surface. Il préfère des exposition en mi-ombre bien lumineux mais pas avec du soleil direct. Il se plaira mieux dans un pot plus large que haut et devra être rempoté tous les 2 ans environ. Tout comme le camélia il faudra pailler l’azalée afin de conserver un sol frais surtout en été. L’azalée du Japon « Hino Crimson » a une floraison rouge vif, il fleurit abondamment vers mars avril.

Les Hydrangéas ou Hortensias

J’ai toutes une sorte d’hydrangéas, appelés communément hortensias. Même si beaucup d’amis me disent que se sont des « plantes de grand-mères« , je ne peux pas m’empécher de bouturer et cultiver cette vaste famille de plante. J’en bouture tellement que je n’ai pas identifié tous mes hortensias. J’en ai des rouges, des blancs, des blancs et rose, et je recherche des bleus. Comme je n’ai pas de terrain comportant un sol acide, je les cultive actuellement en pot, même si certains comme les hydrangéas paniculata pourrait très bien se cultiver en pleine terre. voici quelques uns de mes hortensias, une fois identifiés, j’étofferai ma liste.

Hortensia à panicules « lime light » ©
Hydrangéa paniculata « Lime light »

Hortensia paniculata lime light

Hydrangéa paniculata « Lime light »

Avec ses grosses grappes de fleurs blanches, cet hortensia panicilata « lime light » et un bonheur au jardin. Il a un joli port érigé, les fleurs apparaissant sur le bois de l’année, une petite taille en hiver est préférable, il faut rabattre les branche de moitié environ, en supprimant à la fin de l’hiver les barnche qui semblent désséchées. Je le cultive en pot, en situation mi-ombre pour garder son sol frais en été. Je le rempote presque chaque année en fonction de son dévelopement. Ses fleurs sont d’abord blanches puis vire légèrement vers le jaune pâle, les fleurs sont aussi très belles une fois fanées.

Hortensia à Panicule « Vanille fraise » ©
Hydragéa Paniculata vanille fraise

Il ressemble beaucoup à l’hortensia ci-dessous, seulement ses grosses grappes de fleurs blanches virent au rose par la suite. Tout comme le précédent, il faut le rabattre chaque années dans l’hiver. Il a une très bonne résistance au froid et fleurit abondamment de juillet à octobre. Il faut bien garder son sol frais pendant l’été en le paillant et il n’aime pas beaucoup de vent dessèchant comme le mistral.

Hortensia Merveille sanguine (P)
Hydreangea Macrophylla merveille sanguine

Hortensia Macrophylla merveille sanguine

Hydreangea Macrophylla merveille sanguine

Superbe hortensia, l’hortensia macrophylla « merveille sanguine » a un très joli port, est une floraison rouge sang, d’où son nom. ses feuilles sont très décoratives, avec un vert foncé qui rougit en bout de son feuillage, voir carrément pourpre. Il aime les terres légèrement acides, et se plait dans les sols neutres, mais pas les sols calcaires. Il se taille en e rabattant de moitié les branches en automne, avant la formation de nouvelles pousses. Je le cultive en pot.

Très facile de culture, il ne demande pas d’attention particulières si ce n’est de conserver son pot bien frais surtout en plein été lors de sa floraison. Il se bouture assez facilement.

HORTENSIA Wudu
Hydrangea Macrophylla Wudu

Je pense qu’il s’agit de cette variété d’hortensia sans en être sûr. C’est un Hortensia de type Macrophylla, qui fleurit blanc très pur et sa fleur vire au vert clair en fin de floraison. C’est un hotensia facile à bouturer, qui fleurit abondamment d’un blanc très pur.

Conclusions sur les arbres et arbustes au jardin

Les arbres et arbustes essentiel au jardin

Voici donc le premier volet de ma collection avec seulement les arbres et arbustes. Il faut considérer au jardin que les arbres et arbustes sont essentiels. Déjà ils permettent de créer des haies et d’échanger les éléments nutritifs avec les différentes profondeurs de votre sol. Je m’explique, les arbustes et arbres ont des racines profondes, il permettent ainsi un échange essentiel pour le sol en allant chercher certains éléments nutritifs présents en profondeur par minéralisation des couches de roche mère en profondeur.

Créer de l’ombre pour éviter les arrosages

Ils permettent de faire de l’ombre ou ombrager partiellement votre jardin. Vous vous direz que ce n’est pas un avantage, et pourtant si. Comme vous avez pu le voir, il y a beaucoup de végétaux qui poussent en mi-ombre voir ombre. Dans des régions chaudes comme là où j’habite, dans le sud de la France, l’ombre d’un arbre ou d’un arbuste est essentielle ! Elle permet de garder plus frais le sol, éviter les arrosages trop fréquent et permettent aux végétaux de mi-ombre de pousser. Je suis bien placé pour le savoir car là où je suis actuellement il n’ya avait pas un seul arbre ni un seul arbuste J’ai passé les 2 premières années uniquement à planter des arbres et arbustes. Depuis j’ai fait une grosse pépinière d’abres et arbustes pour continuer à planter, échanger avec d’autres des végétaux et en prévision d’un terrain plus grand ou j’aurai de quoi créer directement des haies.

Les arbres et arbustes attirent oiseaux et auxiliaires essentiel au jardin.

Tout est dit dans le titre, grâce à eux vous enrichissez la biodiversité et la faune essentielle du jardin. Le jardin est dans un environnement qu’il faut considéré. Il faut favoriser la vie en tout sens pour favoriser les chances d’accroitre vos cultures et productions. Pour cela, vous produirez des fleurs, des fruits et des habitats pour toute cette vie !

Les arbres et arbustes, apport essentiel de BRF

Je ferai un article complet sur le BRF, en gros il s’agit de bois ramifié fragmenté. C’est l’essentiel de mon paillage et apport de matière organique pour mes végétaux tant pépinière pour le paillage des pots que pour l’ornement ou même mon potager. J’ai découvert la permaculture au travers du BRF que j’utilise déjà depuis des années, bien avant que se soit à la mode. Le BRF permet de conserver frais le sol, éviter les arrosages, protéger du vent et surtout apporter des champignons de décomposition en grand nombre.

Vous pourrez par la suite retrouver ma collection de plantes d’ornement, de cactus ainsi que ma production de graine potagères.

N’hésitez pas à laisser vos remarques, commentaires et encouragements !